AFP

Canada USA pandémie virus migrations diplomatie armée March 26 2020 - 9:19 PM

Coronavirus: la frontière Etats-Unis/Canada doit rester non militarisée (Trudeau) Ottawa, 26 mars 2020 (AFP) - Le Premier ministre canadien Justin Trudeau s'est dit jeudi contre une militarisation de la frontière entre le Canada et les Etats-Unis après des informations selon lesquelles Washington y envisagerait l'envoi de troupes pour intercepter des migrants qui pourraient être porteurs du nouveau coronavirus. M. Trudeau était interrogé sur des informations de la chaîne canadienne Global News selon lesquelles Washington envisage de déployer près d'un millier de soldats près de sa frontière avec le Canada. Le Canada et les Etats-Unis ont fermé temporairement samedi leur frontière commune, longue de près de 8.900 km, aux déplacements "non-essentiels" pour contenir la propagation du coronavirus, n'autorisant que le passage des marchandises. "Le Canada et les Etats-Unis ont la plus longue frontière non militarisée au monde. Et c'est tout à fait dans notre intérêt commun qu'elle le demeure. Nous avons eu des discussions avec les Etats-Unis à ce propos", a indiqué M. Trudeau lors de sa conférence de presse quotidienne devant sa résidence à Ottawa. Son gouvernement, a-t-il dit, a souligné que les mouvements de population et de marchandises de part et d'autre de la frontière étaient "très bénéfiques" pour les deux pays et leurs économies. "En regard de tous ces liens et de l'importance de la relation (bilatérale), le Canada est fermement opposé à cette proposition des Etats-Unis", a dit pour sa part Chrystia Freeland, vice-première ministre du Canada, lors d'un point de presse séparé. Le Canada et les Etats-Unis sont "de très proches alliés militaires", en plus d'être des partenaires au sein de l'Otan et du Commandement de la défense aérospatiale de l'Amérique du Nord (Norad). Environ 400.000 personnes franchissent la frontière chaque jour dans un sens ou l'autre et près de 2 milliards de dollars américains de marchandises y transitent quotidiennement. Le Canada et les Etats-Unis ont également conclu la semaine dernière un accord temporaire permettant à chacun des pays de refouler vers l'autre toute personne tentant de franchir la frontière entre les points officiels de passage. La chaîne Global, citant des sources officielles canadienne et américaine, affirme que près de 20.000 migrants ont ainsi afflué au Canada à partir des Etats-Unis en 2018, contre 4.316 dans l'autre sens. jl/et/dax

Issue 82