AFP

Kenya santé virus tribunal transport aviation February 28 2020 - 4:57 PM

Coronavirus: un tribunal kényan suspend les vols provenant de Chine Nairobi, 28 fév 2020 (AFP) - Un tribunal kényan a ordonné vendredi la suspension des vols en provenance de Chine, désavouant le gouvernement qui avait décidé deux jours plus tôt d'autoriser des passagers à entrer sur le sol kényan sans faire l'objet d'une mise en quarantaine obligatoire pour le nouveau coronavirus. Mercredi, le Kenya avait laissé entrer sur son territoire les 239 passagers d'un vol China Southern en provenance de Canton, le ministre de la Santé leur demandant simplement de s'imposer d'eux-mêmes une quarantaine de 14 jours. Cette annonce avait déclenché de violentes critiques sur les réseaux sociaux et le quotidien Daily Nation avait titré vendredi: "Virus: Pourquoi le Kenya danse-t-il avec la mort?". Après cette décision, un docteur et la principale association de juristes du pays, la Kenya Law society, ont déposé plainte, accusant le gouvernement de jouer avec la vie des gens. Le juge James Makau leur a donné provisoirement raison en ordonnant la suspension pendant 10 jours des vols arrivant de Chine, dans l'attente d'une nouvelle audience. Il a également exigé que tous les passagers arrivés mercredi soient rassemblés et placés en quarantaine dans un centre de soins de l'armée, "jusqu'à ce qu'il soit dûment établi qu'ils ne sont pas porteurs du coronavirus". Peu après, l'ambassade de Chine au Kenya a confirmé sur Twitter que China Southern suspendait tous ses vols entre Canton, Changsha et Nairobi "en raison d'une baisse du volume de passagers". La présence de citoyens chinois portant des masques à Athi River, une zone industrielle située juste à l'extérieur de Nairobi, avait auparavant suscité la polémique sur les réseaux sociaux. Un parlementaire local avait appelé la population à "leur jeter des pierres et les chasser pour qu'ils restent dans leur maison si le gouvernement ne peut pas nous offrir des garanties de base pour notre santé". L'ambassade chinoise a réagi en disant s'opposer "fermement à toute remarque irresponsable et même raciste, semblable à celle faite aujourd'hui par un député". Le chef de l'État, Uhuru Kenyatta, a par ailleurs annoncé la création immédiate d'un comité dédié à la gestion du coronavirus. Le nouveau coronavirus a contaminé 83.670 personnes et fait 2.865 morts dans le monde, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles vendredi à 10h00 GMT. Le continent africain a jusqu'à présent largement échappé à cette menace, même si le premier cas de coronavirus en Afrique subsaharienne a été confirmé vendredi au Nigeria. Deux autres cas de contamination ont été recensés ces derniers jours en Egypte et en Algérie. Selon le principal syndicat national de médecins, le Kenya compte un docteur pour 17.000 patients, loin du 1 pour 1.000 recommandé par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS). Le système privé de santé kényan est parmi les meilleurs du continent mais reste trop cher pour l'immense majorité de la population. Et le système public connaît de nombreux dysfonctionnements. fb/cyb/sd CHINA SOUTHERN AIRLINES TWITTER

Issue 82