AFP

Mali conflit armée procès coup homicide,LEAD January 28 2020 - 2:05 PM

Mali: un tribunal ordonne la mise en liberté de Sanogo, ex-putschiste et chef de junte Bamako, 28 jan 2020 (AFP) - La justice malienne a ordonné mardi la mise en liberté provisoire du général Amadou Sanogo, meneur d'un coup d'Etat en 2012 et détenu depuis six ans pour l'assassinat présumé de soldats anti-putschistes, a constaté un correspondant de l'AFP. La Cour d'appel de Bamako a également décidé la mise en liberté provisoire de la douzaine de codétenus d'Amadou Sanogo. Amadou Sanogo va recouvrer la liberté alors que l'armée malienne est soumise à la pression des attaques jihadistes qui ont fait des centaines de morts dans ses rangs ces derniers mois. La décision de la Cour était attendue comme susceptible de désamorcer de possibles tensions que causerait une éventuelle reprise de son procès. Amadou Sanogo est l'un des leaders du coup d'Etat qui avait chassé le président Amadou Toumani Touré le 22 mars 2012. Ce coup d'Etat avait précipité la déroute de l'armée face à la rébellion à dominante touareg et aux groupes jihadistes liés à Al-Qaïda dans le nord du pays. La région était tombée sous la coupe des jihadistes qui avaient évincé les rebelles. Mais c'est pour une autre raison qu'il a été arrêté fin 2013 après avoir cédé le pouvoir et qu'il est jugé avec ses co-accusés depuis fin 2016: leur implication présumée dans la mort de 21 membres d'une unité d'élite, les "Bérets rouges", retrouvés dans un charnier. Opposés au coup de force de mars 2012, les "Bérets rouges" avaient vainement tenté un contre-putsch un mois plus tard avant d'être pourchassés par les putschistes. mk-sd-lal/sba

Issue 79