Issue 58  
Afp-Feed: Brésil-armée-violence,PREV - 20.02.2018 Afp-Feed: Brazil-crime-military,FOCUS - 20.02.2018 Afp-Feed: Entertainment-Germany-film-festival-Isr - 20.02.2018 Afp-Feed: festival-cinéma-Allemagne-Ouganda-Israë - 20.02.2018 Afp-Feed: Iran-accident-transport-aviation,PREV - 19.02.2018 Afp-Feed: Serbia-army-arrest - 19.02.2018 Afp-Feed: Serbie-armée-défense - 19.02.2018 Afp-Feed: Yemen-conflict-Iran-UN-missiles-US-Russ - 19.02.2018 Afp-Feed: Iran-accident-aviation,WRAP-update - 19.02.2018 Afp-Feed: Syria-conflict-Ghouta-toll - 19.02.2018 Afp-Feed: SAfrica-aviation-evacuation - 19.02.2018 Afp-Feed: Russia-Balkans-diplomacy-Serbia-NATO - 19.02.2018 Afp-Feed: Israel-Palestinians-conflict-Gaza-strik - 19.02.2018 Afp-Feed: Iran-accident-transport-aviation,PREV - 19.02.2018 Afp-Feed: Israel-Palestinians-conflict-Gaza-strik - 19.02.2018 Afp-Feed: Iran-accident-aviation,WRAP-update - 19.02.2018 Afp-Feed: Cameroun-troubles-minorités-armée-Niger - 19.02.2018 Afp-Feed: Russie-Serbie-Balkans-Otan-diplomatie-U - 19.02.2018 Afp-Feed: Syria-conflict,WRAP - 19.02.2018 Afp-Feed: Thailand-US-military - 19.02.2018
International Defense News-AFP
14.02.2018 19:27

Otan-UE-défense-industrie-Turquie,PREV

Otan-UE-défense-industrie-Turquie,PREV Test pour la coopération UE-Otan à Bruxelles (PAPIER GENERAL-ACTUALISATION) Par Sylvie LANTEAUME, Christian SPILLMANN =(Photo+Video+Infographie)= ATTENTION - Ajoute rencontres, rappel sur l'initiative de défense européenne /// Bruxelles, 14 fév 2018 (AFP) - Le partage du "fardeau" financier entre Alliés et les appréhensions américaines sur l'initiative de défense européenne testent l'unité de l'Otan lors de sa réunion ministérielle qui s'est ouverte mercredi à Bruxelles. La réunion des ministres de la Défense, prévue sur deux jours, a débuté à 11H00 (10H00 GMT) avec une discussion sur les contributions aux dépenses de défense à la demande des Américains. Les Etats-Unis ont annoncé une nouvelle augmentation de 35% du budget aux déploiements de soldats américains en Europe (European Deterrence Initiative) en 2019, à 6,5 milliards de dollars, après une hausse de 40% en 2018. "C'est une incitation pour les Européens à faire plus pour leur défense", a commenté le secrétaire général de l'Otan, le Norvégien Jens Stoltenberg, avant le début de la réunion. "Nous avons besoin de plus d'argent, de plus de capacités et de plus contributions", a-t-il insisté. Les alliés se sont engagés à porter leurs dépenses militaires à 2% de leur PIB d'ici à 2024. - Coopération européenne - L'initiative européenne de défense doit permette aux Européens de mener cet effort. Mais elle suscite des questions au sein de l'Alliance. "L'UE ne doit pas se substituer à ce que fait l'Otan" et elle ne doit pas fermer ses marchés de défense aux Américains et aux autres pays non membres de l'UE, a d'ores et déjà averti mardi Jens Stoltenberg. Ce message se veut une réponse aux inquiétudes exprimées par la délégation américaine dirigée par le secrétaire américain à la Défense Jim Mattis. Le Canada, la Norvège, l'Islande et l'Albanie ont également fait part de leurs préoccupations, selon une source diplomatique au sein de l'Otan. La Coopération structurée européenne (CSP), lancée en décembre 2017 par 25 pays de l'UE, doit leur permettre de développer conjointement des capacités de défense et d'investir dans des projets communs. Un Fonds européen de la Défense est censé générer un investissement total dans le développement des capacités de défense de cinq milliards d'euros après 2020. "Bien faite, l'initiative de défense européenne peut contribuer à une répartition équitable du fardeau", a souligné mercredi le secrétaire général de l'Otan. La principale crainte des Américains est la fermeture des marchés de la défense des pays de l'UE au bénéfice des entreprises européennes. Certains Européens ont été surpris, sinon agacés, par ce ton offensif. "Les Européens n'ont aucune intention de duplication inutile ou d'acquisitions de capacités inutiles", a assuré un diplomate européen à Bruxelles. "Il faut une relation d'égalité, car les pays européens ne peuvent fournir d'équipements de défense sur le marché américain", a averti un diplomate européen. "Etre membre de l'Alliance n'implique pas l'obligation de dépendre de l'industrie de l'armement américaine", s'est insurgé un autre diplomate européen. -'Travail d'explication'- Le dîner de travail mercredi soir, consacré à l'initiative européenne, devrait permettre de calmer le jeu. Jens Stoltenberg a reconnu des "divergences de vues". La représentante de la diplomatie européenne Federica Mogherini aura pour tâche de les apaiser. "Il y a un petit travail d'explications à fournir, mais il n'y a pas de problèmes sur le fond", a observé un diplomate européen. "Cela arrange certains esprits chagrins de dire qu'il y a des tensions entre les Etats-Unis et les Européens, mais ce n'est pas le cas", selon ce diplomate. Restent les vives frictions entre Washington et Ankara, dont l'armée est la deuxième plus puissante de l'Otan, sur le théâtre de guerre syrien. L'opération militaire turque dans le nord de la Syrie contre des forces kurdes alliées à Washington a affaibli le combat contre l'organisation Etat islamique (EI), a déploré mardi le secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson. La Turquie a lancé le 20 janvier l'opération "Rameau d'olivier" contre les Unités de protection du peuple (YPG), une milice kurde considérée comme "terroriste" par Ankara mais alliée aux Etats-Unis dans la lutte contre les jihadistes de l'EI en Syrie. "C'est un sujet de grande préoccupation, mais je ne vois aucun rôle pour l'Otan", a prévenu la ministre allemande Ursula von der Leyen à son arrivée. "La question sera réglée de manière bilatérale, entre les Etats-Unis et la Turquie", souligne-t-on au sein de l'Otan. Rex Tillerson se rendra à Ankara jeudi et vendredi pour tenter de déminer cette crise et Jim Mattis a prévu une réunion bilatérale avec son homologue turc Nurettin Canikli mercredi en marge de la réunion de l'Otan. Le ministre turc aura auparavant rencontré son homologue française Florence Parly. "Il faut maintenir l'unité de l'Alliance, car certains veulent enfoncer un coin", a plaidé un diplomate européen, sans nommer la Russie. sl-csg/agr/glr

Short Url:

Contact Us

Address : Teşvikiye Deryadil Sok. Şeren Apt. No: 104/10 Şişli 34365, İstanbul
Phone : +90 212 296 00 39
E-Mail : info@c4defence.com

Latest News

Agenda

ANKA Received Indigenous

Unmanned Aerial Vehicle ANK...

Agenda

US Navy Picks Five Conten

The US Navy will evaluate t...

Agenda

Interceptor Suggestion fo

US Pacific Command, Adm. Ha...

Twitter

COPYRIGHT © 2015 C4 Defence.