AFP

RDCongo Ouganda conflit rébellion armée,LEAD January 9 2019 - 10:55 PM

RDC: sept civils et trois militaires tués dans une attaque de rebelles présumés ADF à Beni (armée) Beni (RD Congo), 9 jan 2019 (AFP) - Sept civils et trois militaires ont été tués mercredi dans une attaque de présumés rebelles ougandais des Forces démocratiques alliées (ADF) dans la région de Beni, dans l'est de la République démocratique du Congo, a-t-on appris auprès de l'armée. "Une position de l'armée a été la cible d'une attaque des ADF ce matin (...). Nous avons malheureusement perdu trois militaires, sept civils ont également été tués. Deux autres militaires ont été blessés", a déclaré à l'AFP le capitaine Mak Hazukay, porte-parole de l'armée dans la région de Beni. "Les assaillants ont attaqué la position des Fardc (armée congolaise, ndlr) à Maisasi. Ces ADF ont tué sept civils et trois militaires. Ils ont aussi blessé 10 personnes dont deux militaires ", a expliqué de son côté à l'AFP l'administrateur de Beni, Donat Kibwana. Maisasi est une localité située à environ 70 km au nord-est de la ville de Beni, dans la province troublée du Nord-Kivu. Selon une responsable de la société civile locale, Noëlla Muliwavyo, ces "rebelles ADF ont aussi brûlé des maisons, et pillé le bétail". La région de Beni est, depuis fin 2014, le théâtre de massacres attribués aux ADF qui ont fait plusieurs centaines de morts parmi la population locale. Les rebelles ougandais musulmans des ADF, qui sont opposés au président ougandais Yoweri Museveni, sont présents dans l'est de la RDC depuis 1995. Ce groupe armé mystérieux est aussi tenu responsable de la mort de 15 Casques bleus tanzaniens tués en décembre 2017 dans la même région et sept autres Casques bleus malawites et tanzaniens en novembre. Les ADF repliés sur eux-mêmes et vivant dans la jungle, n'ont jamais revendiqué une quelconque attaque. ak-mbb/jh

Issue 74