AFP

RDCongo conflit armée 27 March 2020 - 21:23

RDC: l'armée affirme avoir tué un chef rebelle de l'Ituri Kinshasa, 27 mars 2020 (AFP) - L'armée congolaise a affirmé vendredi avoir "neutralisé" un chef rebelle accusé du massacre de dizaines de civils en Ituri dans le nord-est de la République démocratique du Congo. "Le 25 mars, le nommé Ngudjolo, chef radicalisé d'un groupe armé de Djugu en Ituri, a été définitivement neutralisé par l'armée avec dix de ses hommes", a déclaré à la presse le général Léon-Richard Kasonga, porte-parole de l'armée congolaise. Jeudi, l'armée congolaise avait indiqué que le chef rebelle avait été "grièvement blessé" lors d'affrontements au cours desquels sept miliciens avaient été tués. Ngudjolo était le chef du groupe armé Coopérative pour le développement du Congo (Codeco) très actif depuis juin dans le territoire de Djugu. La région du nord de l'Ituri a renoué avec les violences depuis fin 2017. Plus de 700 civils y ont été tués d'un conflit digne d'un "crime contre l'humanité", selon les Nations Unies. Le groupe armé Codeco est une milice pro-lendu. Un des enjeux majeurs du conflit actuel est "le contrôle des terres par les Lendu", selon un rapport conjoint de la Mission des Nations unies au Congo (Monusco) et du bureau des droits de l'homme, publié en janvier. Les victimes sont principalement des Hema depuis fin 2017. bmb/st/stb

Issue 83