AFP

Syrie conflit USA armée February 12 2020 - 11:27 PM

Syrie: rare affrontement entre des forces de la coalition et des prorégime ATTENTION - Ajoute ministère russe de la Défense /// Beyrouth, 12 fév 2020 (AFP) - La coalition internationale antijihadistes dirigée par les Etats-Unis a fait état mercredi d'un affrontement avec des hommes armés après avoir essuyé des tirs dans une zone sous contrôle de forces prorégime dans le nord-est de la Syrie. Les tirs sont intervenus au passage d'une patrouille de la coalition près de Qamichli où se trouve "un barrage tenu par les forces prorégime", a indiqué à l'AFP le porte-parole de la coalition Myles Caggins. La patrouille a "subi des tirs à l'arme légère de la part d'individus inconnus" avant de "riposter", a-t-il ajouté. Il a précisé que la patrouille a pu retourner à sa base en toute sécurité après "une désescalade". Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), le convoi militaire a traversé le village de Kherbat Ammo "par inadvertance", suscitant l'ire des miliciens prorégime et des habitants. L'Observatoire a également fait état de tirs de feu croisés. Selon un correspondant de l'AFP sur place, les véhicules militaires arboraient le drapeau américain. L'affrontement a fait un mort côté régime et pris fin après un raid américain sur le secteur, selon l'OSDH, et l'envoi de renforts ayant permis l'évacuation des deux véhicules militaires retenus dans le village. Dans un communiqué, le ministère russe de la Défense a lui évoqué un "conflit entre la population locale et les troupes américaines" à la suite duquel ces dernières ont "ouvert le feu sur les civils, tuant un adolescent de 14 ans et blessant un autre". "Ce n'est que grâce à l'arrivée des troupes russes sur les lieux de l'incident qu'il a été possible d'empêcher une nouvelle escalade (...) avec les habitants et de permettre au convoi américain de partir", a-t-il ajouté. La Russie est un acteur incontournable en Syrie où elle est intervenue militairement en 2015 pour soutenir le régime de Bachar al-Assad. D'après une source de la police kurde des Assayech, présente dans la région, "les Forces de la défense nationale (prorégime) ont retenu les deux véhicules américains (...) suscitant l'envoi d'au moins dix autres véhicules" par les forces de la coalition pour les évacuer. La province de Hassaké, dans l'est de la Syrie, est majoritairement aux mains des forces kurdes depuis le départ en 2012 de l'armée syrienne de cette région, dans le sillage du conflit ayant débuté un an plus tôt. Seuls quelques villages, dont celui de Kherbat Ammo, sont restés sous le contrôle des milices prorégime. La présence américaine dans le nord-est de la Syrie relève de la coalition internationale ayant combattu durant plusieurs années aux côtés des milices kurdes le groupe Etat islamique (EI). L'armée russe s'y est également déployée récemment en vertu de deux accords, l'un avec les forces kurdes, l'autre avec la Turquie, au terme d'une offensive menée en octobre par Ankara dans la région contre les milices kurdes, qui lui a permis de s'emparer d'une large bande frontalière dans le nord syrien. rh/bek/hj/vl

Issue 79