, AFP Haberleri - USA Inde diplomatie commerce défense
AFP

USA Inde diplomatie commerce défense June 13 2019 - 12:16 AM

Pompeo ouvert au "dialogue" avec l'Inde après la fin de ses avantages commerciaux Washington, 12 juin 2019 (AFP) - Les Etats-Unis sont prêts au "dialogue" avec l'Inde après avoir mis fin aux avantages commerciaux sur les importations en provenance du géant asiatique, a assuré mercredi le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo avant un voyage à New Delhi. "Je suis sûr que nous allons aborder des sujets sensibles", a-t-il dit lors d'un discours à Washington sur la politique américaine à l'égard de l'Inde. "Nous allons probablement discuter de notre récente décision sur le programme GSP", a-t-il ajouté. Le président des Etats-Unis Donald Trump a annoncé début juin la fin de la participation indienne à ce régime de préférences généralisées, ou Generalized System of Preferences (GSP), qui permet un libre accès au marché américain. Pour justifier ce choix, alors même que Washington tente de renforcer ses relations avec New Delhi face à la Chine et malgré sa proximité affichée avec le Premier ministre indien Narendra Modi, il a accusé l'Inde de ne pas garantir de son côté "un accès équitable et raisonnable à ses marchés" aux produits américains. "Nous restons ouverts au dialogue, et nous espérons que nos amis indiens vont faire tomber leurs barrières commerciales et faire confiance à la compétitivité de leurs propres entreprises", a déclaré Mike Pompeo. "En tant que démocraties, nous travaillons sur nos désaccords, nous les mettons sur la table avec honnêteté", a-t-il ajouté. Il a assuré que les pays qui avaient joué le jeu du "commerce équitable et réciproque" depuis l'arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche début 2017 avaient "vu l'Amérique s'ouvrir à eux". Le secrétaire d'Etat américain doit se rendre en Inde dans le cadre d'une tournée asiatique du 24 au 30 juin, pour souligner l'importance des relations bilatérales après la réélection de Narendra Modi. Il a appelé à renforcer la coopération dans les domaines de la défense, de l'énergie et de l'espace, et a défendu la vision américaine d'une région indo-pacifique "libre et ouverte" -- un concept censé repousser les aspirations expansionnistes prêtées à la Chine. "Nous réalisons qu'il est différent d'avoir à faire à des pays comme la Chine et le Pakistan quand on est de l'autre côté de l'océan", ce qui est le cas des Etats-Unis, "que quand on les a à sa frontière", a-t-il reconnu, assurant respecter la "souveraineté" de l'Inde. fff/AB

Issue 75