AFP

aviation crime transport Singapour November 12 2019 - 11:13 AM

Prison pour avoir échangé des étiquettes de bagages à l'aéroport de Singapour Singapour, 12 nov 2019 (AFP) - Un bagagiste de l'aéroport de Singapour a été condamné à 20 jours d'emprisonnement pour avoir échangé près de 300 étiquettes de bagages, qui ont de ce fait été envoyés de par le monde vers des destinations erronées. Tay Boon Keh, un Singapourien de 66 ans, a plaidé coupable d'avoir échangé les étiquettes de 286 bagages à l'aéroport de Changi, l'un des hubs aériens les plus importants au monde. Il a fait ces échanges sous le coup de "la colère et de la frustration" entre le mois de novembre 2016 et février 2017, après que sa demande de personnel supplémentaire dans son service a été ignorée, a-t-on appris devant un tribunal local. Des bagages transitant à l'aéroport de Changi à destination de Perth, Manille, Francfort, Londres ou San Francisco ont été touchés par ces manipulations. Les passagers affectés voyageaient sur Singapore Airlines et sa filiale régionale SilkAir. Le bagagiste singapourien souffrait alors d'une dépression sévère mais le parquet a estimé que son état de santé "n'avait pas contribué significativement au fait qu'il ait commis les délits". Le procureur Thiam Jia Min a souligné que ces actes auraient pu avoir "des conséquences potentiellement graves et mêmes fatales" pour certains passagers risquant d'être privés de leurs médicaments. Quelque 65,6 millions de passagers ont transité par l'aéroport de Changi l'an dernier. mba/sr/fox/lgo/lch SINGAPORE AIRLINES

Issue 78